Un investissement immobilier, c’est tout un projet de vie pour une personne. Dès la simulation du prêt, en passant par le choix du bien jusqu’à son achat, tout doit être réfléchi. L’investissement ne s’improvise cependant pas. Il faut prendre en compte divers critères. Voici donc les secrets d’un investissement immobilier réussi.

Bien choisir le secteur géographique

Avant de simuler un pret immobilier, il est important que l’acquéreur sache où son futur bien se trouvera. Le choix de l’emplacement doit être murement réfléchi. S’il s’agit d’un bien destiné à l’habitation de l’acquéreur, le choix semble évident. Il devrait miser sur un secteur proche de son lieu de travail. En revanche, pour un investissement locatif, le choix est plus difficile. Pour un immeuble destiné à l’habitation, il faudra prendre en compte les commodités. La proximité avec les transports en commun devrait également être prise en compte. Si nécessaire, il est même conseillé de recourir à un spécialiste pour ne pas se tromper sur le secteur géographique.

Prioriser la défiscalisation et non la rentabilité

Les personnes désirant se lancer dans l’investissement immobilier priorisent souvent la rentabilité. Pourtant, ils ne savent pas que jouer sur les dispositifs fiscaux est plus intéressant. Par ailleurs, diverses lois permettant aujourd’hui de profiter d’avantage fiscal intéressant. Tel est le cas de la loi Pinel. Cette norme législative offre une déduction des impôts échelonnés sur six, neuf ou douze mois. L’acquéreur peut également profiter des différentes lois sur la défiscalisation immobilière. L’idéal serait de s’informer auprès d’un professionnel afin d’y voir plus clair. De cette manière, l’investisseur particulier pourra mieux appréhender son placement.

Savoir sélectionner son locataire

La location du bien compte parmi certes dans les dernières étapes. Néanmoins, elle doit être réfléchie bien en avance. Le point le plus important sera le choix du locataire. Ici, il ne s’agira plus de trouver un ménage prêt à louer le bien. L’acquéreur joue beaucoup plus. Il devra chercher un locataire solvable. Celui-ci devra justifier d’une rentrée d’argent régulière afin de garantir le paiement du loyer. Le cas échéant, l’investisseur pourrait être exposé à des impayés. Et puisqu’il a investi dans grâce à un prêt, il pourrait ne pas pouvoir rembourser son prêt.

 Souscrire à une garantie locative

Actuellement, il est possible de souscrire à une garantie locative pour son investissement locatif. Il s’agit en quelque sorte d’une assurance qui garantit le paiement du loyer de la location. Aussi, le propriétaire bailleur est assuré de percevoir les rendements de son placement. Il est conseillé de souscrire à cette assurance pour tous les logements à assurer. Le propriétaire peut choisir une assurance standard pour loyers impayés. Pour plus de sécurité, il est néanmoins conseillé de choisir une garantie universelle des risques locatifs. Cette dernière couvre toutes les créances à hauteur de 70 000 €. En cas de détérioration du bien, la compensation atteint les 7 700 €. Pour se faire assurer, le propriétaire du bien doit s’adresser à une compagnie d’assurance. Celle-ci lui proposera diverses offres de garantie locative. À noter que l’assurance équivaut généralement à 1,5 à 2,5 % des loyers.

Catégories : Immobilier